Physalis - Il y a 2 produits.

La physalis ou baie des incas biologique

Physalis peruviana

La physalis, cette petite baie orange aux noms poétiques de « baie des Incas » ou « amour en cage » est un fruit acidulé aux multiples vertus. Elles constitueront un en-cas idéal : peu calorique, gourmand et au service de votre santé.

De la baie des incas à l'amour en cage

La physalis est une petite baie ronde et orangée qui pousse sur un arbuste. Cette plante appartient à la grande famille des plantes solanacées dans laquelle on retrouve notamment le goji. La plante est légèrement duveteuse et mesure généralement entre 45 et 90 cm de hauteur. Les fleurs sont petites, de couleur jaune maculé de noir, et sont présentes quasiment tout au long de l’année en cohabitant avec les fruits. La baie de physalis, de la taille d’une petite cerise, a hérité de nombreux autres noms tels quel « la baie des Incas » (par rapport à son origine d’Amérique du sud), « l’amour en cage » (dû à l’enveloppement du fruit dans une cage constituée de feuilles) ou bien encore « la lanterne japonaise » pour la même raison. La baie est en effet enfermée d’un calice de feuilles qui a pour but de protéger le fruit.

Une récolte soigneuse

La physalis comprend une centaine d’espèces différentes. Nous vous proposons la variété au nom botanique de physalis peruviana ou coqueret du Pérou. La physalis peruviana est originaire des Andes d’Amérique du sud notamment de Colombie, Pérou, Chili, Equateur et Bolivie où elle est cultivé à de très grandes altitudes (jusqu’à 3500 mètres) depuis des siècles. Cette plante apprécie les sols calcaires et pierreux, elle se développe donc aisément sur les terres volcaniques des Andes. La production de physalis s’est néanmoins élargie à d’autres continents via les voyages de colons. On en trouve donc en Afrique (dans la région du cap de Bonne-Espérance et du Gabon), en Australie et en Nouvelle-Zélande. La physalis que nous vous proposons provient de ses terres d’origines c’est-à-dire la Colombie. La récolte de cette baie se pratique une fois que la cage passe d’un couleur verte à une couleur paille. La récolte est alors effectuée à la main pour de ne pas abimer ce fruit fragile et délicat. Les baies sont placées dans de grands sacs tissés puis emmenées pour être séchées naturellement.

Les bienfaits de la physalis

Les baies de physalis sont très prisées et consommées traditionnellement dans les pays d’Amérique du Sud, qui lui reconnaissent de grandes vertus thérapeutiques. La médecine populaire l’a employé pour lutter contre la goutte à raison de 30 baies par jour grâce à ses principes actifs luttant pour l’élimination de l’acide urique. . Dans la tradition anglaise et allemande, on affirmait qu’une cure de 30 à 40 baies chaque matin pendant 15 à 20 jours, pouvait remplacer une cure thermale pour ses effets au niveau du foie, des reins et de l’état général. Au Québec elle avait intégré la pharmacopée officielle pour lutter contre les fièvres, les rétentions d’urines et la jaunisse. Certains scientifiques ont par ailleurs démontré que l’extrait de physalis renferme des pouvoirs anti-inflammatoires ce qui peut expliquer son usage médicinal depuis des siècles dans le traitement de différentes inflammations telles que l’angine ou l’arthrite par exemple. La physalis renferme par ailleurs de nombreuses vitamines dont les vitamines A, C, B1, B2 et B6 et des minéraux. Elle est aussi un aliment intéressant pour les adeptes du régime végétarien qui peuvent trouver dans la physalis certains nutriments essentiels comme les protéines La physalis est donc un fruit au goût acidulé aux multiples vertus et possibilités : un superfruit en puissance.