Phylobio - Il y a 1 produit.

Difficile de faire la part des choses entre bonnes et mauvaises graisses ...

Plutôt que classer les graisses en « bonnes » ou « mauvaises », il serait plus juste de dire que les mauvaises graisses sont les graisses que nous mangeons en excès par rapport aux autres.

Dans le cadre d’un régime, les graisses sont souvent décriées car accusées de favoriser la prise de poids. Au contraire, elles sont indispensables au bon fonctionnement de notre corps. Elles ne doivent en aucun cas être supprimées de notre alimentation, même lorsqu’on veut perdre du poids.

En 50 ans, nous avons vu notre équilibre alimentaire bouleversé avec une diminution des graisses polyinsaturées en général et surtout avec un apport 20 fois plus important d’oméga 6 par rapport aux oméga 3. Ce déséquilibre et la réduction de nos dépenses caloriques ont provoqué l’apparition de nouvelles pathologies associées à la prise de poids.

Une enquête épidémiologique réalisée entre 1950 et 2000 sur la composition du lait maternel a montré l’évolution de ce déséquilibre avec une teneur aujourd’hui de 20 fois plus d’oméga 6 que d’oméga 3. En 1950, ce rapport était de 5 !

Cet excès d’oméga 6 conduit chez les animaux et l’homme à une accumulation de l’acide arachidonique qui remplace progressivement le DHA (acide cervonique) présent dans toutes nos cellules mais principalement dans notre cerveau et nos yeux.

Les barres Nutréine apportent sous une forme particulièrement biodisponible les oméga 3 végétaux (ALA) et à longue chaîne (EPA et DHA).